visite tour Marseillaise pont des arts

L’éclatante tour la Marseillaise s’inaugure

Fraichement intégrée au paysage marseillais et très bientôt inaugurée, beaucoup s’interrogent sur son apparat. Beaucoup se questionnent également sur sa fonction et certains d’entre nous ne connaissent pas la vocation de la nouvelle voisine de la CMA CGM. Imaginée par l’architecte mondialement connu Jean Nouvel, cette tour nous fait tourner la tête au pied de la skyline phocéenne.

Une performance architecturale hors du commun

Dans ce quartier d’affaires où les projets de construction fleurissent depuis quelques années, on constate que la « petite » nouvelle a bien pris sa place au sein d’une skyline des plus originales. Du haut de ses 135 mètres, la nouvelle tour élaborée par les ateliers Jean Nouvel fait parler les marseillais et les gens de passage. Dite « légère et transparente », beaucoup la regardent d’un œil curieux, happés par ses couleurs tranchées.

la marseillaise visite pont des artsCes tonalités sont en effet une volonté de l’architecte pour rappeler la trame de couleurs chère à la ville. La tour reproduit des couleurs fortes de Marseille et de ses éléments naturels. Le blanc fait écho aux nuages mais aussi à la roche des calanques. Le bleu azur s’inspire du ciel mais aussi de la mer. Enfin ce rouge brique est la couleur si étendue sur les toits de la ville.

Comment ces couleurs sont-elles appliquées à un bâtiment vitré sur 17 000 m² de façade ? La technique, remarquable, se révèle dans l’installation de 3 850 brise-soleils en Béton Fibré Ultra-Haute Performance (BFUHP). Ce que les touristes voient parfois comme une tour « en chantier » est en réalité l’ensemble de ces brise-soleils. Ce que peu de personnes savent, en revanche, c’est qu’ils ont une double utilité. La première, comme leur nom l’indique, constitue à protéger ses résidents du soleil et de la chaleur. La seconde, résultant d’une analyse plus fine, permet de ne pas faire ressentir aux occupants la sensation de vertige.

 

Une tour à la pointe de la technologie

La première pierre fut posée le 17 décembre 2014 et s’en suivirent trois années et demi de chantier porté par Constructa, comprenant 600 compagnons aux temps forts de sa construction. Tour aux dimensions généreuses, elle s’appuie sur 85 pilotis en béton armé sur 33 mètres de profondeur. Livrée le 31 juillet dernier, son coût s’estime 200 millions d’euros au total. S’élevant sur 31 niveaux, cette construction IGH (Immeuble de Grande Hauteur) a été réfléchi avec une très grande considération environnementale.

Son souci du développement durable est l’occasion de découvrir un procédé inconnu à nos oreilles qui se met en place dans l’Ecocité Euroméditerranée : la Thalassothermie. Ce processus – également nommé géothermie marine – consiste à produire de l’énergie, chaude ou froide, via la mer. Sans entrer dans d’inextricables détails, l’eau prélevée dans la baie de Marseille passe par une boucle d’eau. Cette boucle échange ses calories avec de l’eau douce. Le tout est relié à des pompes à chaleur réversibles, qui peuvent faire osciller la température à la hausse ou à la baisse. Ce système permet de limiter l’empreinte écologique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70%.

visite tour Marseillaise pont des arts

Par ailleurs, une multitude de certifications viennent confirmer son excellente environnementale (HQE EXCELLENT, RT 2012 et LEED GOLD). Cela concerne notamment les domaines de l’énergie, l’eau, le chauffage, la provenance locale des matériaux, le confort et la santé.

Outre l’aspect écologique, la Tour est aussi dotée d’ascenseurs KONE parmi les plus rapides de France et récemment primés en octobre dernier.

 

Un avenir des plus radieux

« Catalyseur » pour Euroméditerranée, la Marseillaise offre une vue sur mer à ses nombreux locataires, s’inscrivant dans le noyau de l’activité économique du territoire. Elle dispose de 35 000 m² de bureaux et 5 000 m² pour les différents services. Ces services sont très variés, de la crèche au restaurant inter-entreprises. En tout, cela représente 3 000 postes de travail.

Qui sera présent dans cette tour ? Concernant les locataires, la liste est longue. La métropole Aix-Marseille Provence s’installe sur 12 étages. Par ailleurs, on y retrouve Orange, le groupe Constructa – porteur du projet, la CEPAC Caisse d’Epargne – l’un des 3 investisseurs du projet, le World Trade Center Marseille Provence, Haribo France, Sodexo France, Swiss Life REIM et le groupe SNEF.

visite tour Marseillaise pont des arts

De plus, la Marseillaise se mobilise pour l’emploi : dans le cadre la convention « 900 emplois pour la Métropole » en partenariat avec des institutions et des structures d’accompagnement locales. Ensemble, ils s’engagent à favoriser l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi, à la lutte contre les discriminations et défendre l’égalité des chances. Enfin, l’implication tend à veiller à la qualité de l’emploi et des conditions de travail et au développement des compétences des salariés.

Finalement, en sus de s’ancrer en business center majeur de la Métropole, la Marseillaise s’inscrit dans le paysage marseillais en constante extension. Nous attendons une belle suite de nouveautés avec des projets tels que la Porte Bleue et H99.

 

Visite : si vous souhaitez explorer une exposition ou un quartier de Marseille avec l’un de nos guides conférenciers, n’hésitez pas à nous contacter !

Anecdote en stock : Incontournables du quartier, découvrez également l’histoire du Silo et celle des Docks de Marseille

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*