Expo Caumont Les grands maitres du Japon Pont des arts

5 bonnes raisons de visiter l’expo Hokusai, Hiroshige, Utamaro… Les grands maitres du Japon

L’exposition phare de cet hiver Hokusai, Hiroshige, Utamaro…Les grands maitres du Japon est au Centre d’art de Caumont à Aix-en-Provence. Du 8 novembre 2019 au 22 mars 2020, découvrez cette exposition parée de pièces uniques qui vous plongera dans le coeur du japon féodal. Les estampes et surimono des plus grands artistes japonais de l’époque d’Edo sont réunis exceptionnellement. Voici 5 bonnes raisons d’aller visiter cette exposition et admirer ces oeuvres délicates, entre paysages féeriques, poésie de l’intimité et mythes légendaires !

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

1. Une exposition rare constituée d’oeuvres uniques

Cette exposition se base quasi-totalement sur la riche collection de Georges Leskowicz. Ce collectionneur polonais, grand amateur des recueils illustrés japonais et des estampes* ukiyo-e*, détient des pièces incroyables. Sa collection n’a rien à envier à celle des musées japonais, avec plus de 2 000 oeuvres très recherchées et d’une beauté inouïe. Le Centre Caumont en expose 150, ce qui est inédit en France. A noter que certaines sortent très peu – voire jamais – car la lumière peut les abîmer définitivement, sans restauration possible !

Dans cette présentation au public, si rarissime, nous avons donc le privilège de mirer ces joyaux du pays du soleil levant. En effet, ces tirages (estampes et surimono) sont les produits des plus grands maîtres japonais de l’époque d’Edo* (XVIIe – XIXe siècle) !

Expo les grands Maitres du Japon Pont des arts

Exposition Les grands maitres du Japon Aix en Provence

 

2. Les grands maitres japonais d’Edo

Hokusai, Hiroshige, Hokkei, Gakutei, Utamaro, etc… cette exposition démontre une large palette d’artistes, chacun exposé avec des sujets de prédilection dans cet art ancestral.

Voici la présentation de certains d’entre eux :

Hokusai : son oeuvre la plus populaire est L’envers de la vague de Kanagawa… Cet éminent artiste surnommé “le vieillard fou de dessin” a produit de nombreuses estampes de paysages. Ses scènes dites ukiyo-e sont connues mondialement. Dans l’exposition, nous pourrons y admirer entre autre quelques oeuvres de sa série ” Trente-six vues du Fuji” ou encore celle de la série “Tour des cascades dans les provinces du Japon”.

Expo les grands Maitres du Japon Hokusai Pont des arts Aix en Provence

Hiroshige : suite à son engouement pour la poésie dans de nombreux clubs de lecture, ce dernier s’est vu attribué de nombreuses commandes de surimono, oeuvres dans lesquelles il excèle. Bien qu’il fut réputé pour ses nombreuses scènes de paysages telles que les “Cent vues célèbres d’Edo”, il a réalisé également d’exquises estampes d’un autre genre, que l’on peut voir dans l’exposition, tirées de sa série “Fleurs et oiseaux”.

Expo les grands Maitres du Japon Pont des arts

Hokkei : ayant réalisé plus de huit cent surimonos, cet ancien élève d’Hokusai était tout d’abord poissonnier avant de se concrer à son art. Il est donc très connu pour ses oeuvres représentant des paysages, telles que les “Lieux Célèbres du Japon”.

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Utamaro : cet artiste immergé dans les cercles intellectuels et artistiques est l’un des plus connus avec Hokusai. Il représente essentiellement des portraits de femmes dans leur quotidien et leur intimité. Il représente également la vie de belles femmes courtisanes, dans les maisons closes. Cet aspect-là lui vaut d’être frappé de censure lorsqu’il réalise des portraits de courtisanes d’un homme politique très éminent. Ses estampes, luxueuses, démontrent une très belle palette de couleurs.

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Kunisada : cet artiste éminent est réputé pour ses estampes d’acteurs du théâtre kabuki et les scènes de spectacles. Toutefois, il réalise aussi de subtils portraits de courtisanes, d’une extrême beauté.

 

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

3. Des salles d’exposition à thématiques changeantes…

De la nature et du paysage à la vie urbaine, aux arts du spectacle, à l’érotisme ou aux célèbres batailles de samouraïs… Tous les aspects de cette époque sont représentés par les plus grands artistes de leurs temps ! En effet, l’exposition retrace l’ère Edo sous toutes ses coutures. Cet art reflète les changements de l’époque et l’art de vivre en transition à ce moment précis. L’exposition s’organise autour des thématiques afin de comprendre le développement du Japon dans cette période charnière. Ainsi les salles d’exposition invitent à un voyage onirique où nous sommes bercés dans une époque lointaine et des lieux poétiques.

De ce fait, l’ambiance des salles prête à la rêverie tant par les oeuvres que par l’atmosphère soignée qui s’en dégage. L’exposition met en lumière les estampes et surimono sublimés par un décor raffiné.

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

 

4…et ornées de magnifiques objets anciens

Des objets et habits d’époque en vitrine soulignent la valeur des estampes exposées. Au grès de la visite, nous pouvons déambuler autour d’un kimono en broderie de soie du XVIIIe siècle orné de feuilles d’automne, un paravent laqué du XIXe siècle, des boites de rangement en laque, des écritoires en bambou tressés et des armures de guerriers samouraïs du XVIIe siècle. Ainsi, la liste n’est pas exhaustive car de nombreux objets enrichissent les salles d’exposition et impressionnent par leur grande valeur.

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

5. Un bouquet final animé à couper le souffle !

L’envers de la grande vague de Kanagawa d’Hokusai s’anime en musique dans la dernière salle d’exposition ! Le bouquet final majestueux nous plonge dans l’émerveillement total. L’oeuvre de cette grande vague puissante et menaçante se met en mouvement, dans un tourbillon de lumières et de couleurs. Les éléments changes selon les saisons et selon les émotions, de la tendresse à la colère. En conclusion, cette animation transcendante clôt la visite par une touche rappelant la magie opérée aux Carrières de lumières en donnant vie aux oeuvres d’art.

Expo Les grands maitres du Japon Pont des arts

Plus d’informations sur cette exposition ?

Pour consulter les informations sur cette exposition au centre d’art Caumont, c’est par ici.

Si vous souhaitez visiter cette exposition, le musée et ses alentours avec l’un de nos guides conférenciers, n’hésitez pas à nous contacter ici.

Envie de bouger ?

Curieux de découvrir d’autres artistes exposés dans la région, les nouvelles expositions à Marseille et en Provence ? Consultez notre Agenda Culturel de cet automne ! Pont des arts Marseille Provence vous souhaite de belles découvertes culturelles !

*Vocabulaire

Estampe : c’est une impression par gravure sur bois, avec différents aplats de couleurs lorsqu’il s’agit d’une polychromie. Les artistes effectuent eux-même leurs estampes ou bien un artisan le fait sous leur direction (notamment le procédé de gravure).

Surimono : c’est une estampe à plus petit format, des cartes de voeux. Ces oeuvres conjuguent des compositions figuratives avec des bribes de textes poétiques. Elles sont réalisées sur du papier de luxe et tirées en très peu d’exemplaires. Elles étaient produites sur commande uniquement, souvent par des cercles restreints comme les cercles littéraires.

Ukiyo-e : “image du monde flottant”  vient du terme Ukiyo, utilisé pour représenter un mouvement artistique de l’époque. Les estampes ukiyo-e incarnent la période d’Edo par les sujets représentés. On y trouve des paysages, des créatures mystiques, des habitants dans leur vie quotidienne.  Sont également représentés les arts pratiqués à l’époque. En outre, ces estampes étaient plus abordables que les surimonos car produites en grandes quantité.

L’époque d’Edo : c’est une tranche d’histoire du Japon de 1600 à 1868. Le pays entre dans une ère plus prospère, de paix durable mais en parallèle, un repli sur lui-même. Le développement de certains arts se développe : le théâtre Kabuki, la poésie, la littérature. Cependant le Bakufu (régime politique et militaire de l’époque) impose la validation de ces estampes sous peine de censure. Pour être validées, elles devaient donc recevoir le sceau du bakufu et porter le cachet adéquat.

 

 

2 Comments

  1. Pingback: EXPLORMUSEE CAUMONT CENTRE D'ART - Pont des arts Marseille

  2. Pingback: Agenda culturel expositions Décembre - Actu Marseille Provence

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*