LE STADE VELODROME

Aujourd’hui on s’intéresse à l’un des monuments emblématiques de Marseille et pas seulement pour les inconditionnels du ballon rond…
La naissance du Vélodrome
Dès 1928, à une époque où la pratique du sport devient de plus en plus courante et où les pratiques hygiènistes et thermalistes se développent, la municipalité décide de munir Marseille d’une série d’équipements sportifs dont un grand stade municipal …
La 1ère pierre en est posée en 1935, sur les anciennes usines automobiles Turcat-Méry.

stade Vélodrome en 1937
L’inauguration se tient 26 mois plus tard le 14 juin 1937. Le stade municipal, c’est alors : 35000 places assises dont 12000 couvertes, 450m de piste d’athlétisme, 500m de piste cycliste.
Dès lors le stade municipal accueille de nombreuses manifestations sportives : athlétisme,cyclisme, rugby et biensûr le football. le stade vélodrome devient le sanctuaire du club phocéen l’Olympique de Marseille.
Le triomphe du football sur la piste cycliste
Peu à peu, devant le triomphe du football, les tribunes gagnent sur la piste cycliste, qui se réduit comme peau de chagrin : En 1971, la réduction de la piste cyclable et la disparition de la piste d’athlétisme permettent d’augmenter le nombre de places assises. En 1984, Bernard Tapie décide de moderniser le stade… la piste cycliste n’étant plus utilisée, les travaux la suppriment complètement et permettent d’augmenter encore le nombre de places assises.
En 1998, à l’occasion de la coupe du monde de football organisée en France, le stade Vélodrome se paie une nouvelle jeunesse avec des rénovations en profondeurs. Un chantier colossal (portant le stade à une capacité de 60 000 places) mais qui laisse les marseillais en colère. En colère notamment car les travaux n’ont pas prévu de couverture pour le Vélodrome
Quand le vélodrome se couvre
Il faudra attendre les nouvelles rénovations entreprises pour l’Euro 2016 pour que la couverture tant attendue prenne place sur le stade. En plus d’en devenir l’identité visuelle, la couverture permet au vélodrome de se doter d’une résonance acoustique folle … et ainsi les 67000 supporters du stade peuvent continuer à chanter !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*