Lycée Thiers - visite promenade - Pont des arts

Le Lycée Thiers : un incontournable de Noailles

Même s’il faut bien l’avouer on a quitté les bancs de l’école depuis un certain temps déjà, on garde tous en tête le souvenir d’un établissement scolaire … Pour notre quartier, le quartier de Noailles, il en est un emblématique ;  le lycée Thiers.  En cette semaine de rentrée, on vous propose une petite plongée dans l’histoire de cet établissement scolaire incontournable de la citée phocéenne.

La création par Napoléon 

Par la loi du 1er mai 1802, Napoléon décide de la création de 45 lycées dans toute la France. Dans ce contexte le lycée de Marseille  ouvre ses portes le 22 décembre 1802, dans l’ancien couvent des Bernardines devenu propriété nationale à la Révolution. Rapidement le lycée accueille près de trois cents lycéens qui y portent l’uniforme : habit et culotte bleus, chapeau à cornes, ceinturon et guêtres.

lycée Thiers Marseille - Pont des arts

Nom évoluant au grès des changements de régimes politiques

Sous la Restauration, le lycée de Marseille devient le “Collège Royal”. Le nombres d’élèves continue à progresser et leurs origines à se diversifier. Les lycéens venus de différentes parties du monde (Levant, Italie, Espagne, Grèce, Amérique …) viennent s’ajouter au recrutement national.  Ce cosmopolitisme est à l’image de la citée phocéenne qui à cette époque rayonne commercialement.

Sous le Second Empire et la Troisième République, Le lycée se cherche un nom en devenant tour à tour Lycée  Impérial puis Grand Lycée.  Mais il continue toujours d’accompagner les modernisations de la société française.  Des Classes Préparatoires aux «  Concours du gouvernement », en particulier ceux pour entrer à Polytechnique ou à Saint-Cyr sont créées. Dès 1889 l’établissement se hisse « au premier rang parmi ceux des départements » selon un rapport de l’Inspection générale.

Dans l’entre Deux Guerres, l’augmentation de la population et la gratuité de l’enseignement entrainent la création de plusieurs nouveaux établissements d’enseignement secondaire. Dès lors pour les différencier les uns des autres, il devient nécessaire de leur donner un “réel” patronyme. C’est en 1930 que celui d’Adolphe Thiers – qui en a été élève de 1807 à 1814 –  est choisi. Le lycée Thiers a enfin trouvé son nom.

D’ illustres élèves 

Lycée Thiers Marseille - Pont des arts
Marcel Pagnol au Lycée Thiers

Depuis ses débuts (et encore aujourd’hui), le lycée Thiers a vu se succéder des générations d’élèves qui ont contribué à forger un lieu privilégié d’éducation et d’instruction. Certains d’entre-eux sont restés célèbre. Pour n’en citer que trois, nous retiendrons  Edmond Rostand (dont le nom fut un temps favori pour devenir le nom du lycée), Marcel Pagnol et Albert Cohen.

 

Pour découvrir les autres institutions du quartier Noailles c’est par ici

Et pourquoi pas nous suivre en visite promenade dans les ruelles animées  de ce quartier emblématique de Marseille !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*